Le Rock and Roll Hall of Fame and Museum, que l’on peut traduire par « le Musée et le Panthéon du Rock and Roll », est un musée, mais également une institution, qui conserve et archive les moments les plus significatifs des plus grands artistes de rock, ou des plus influents, qu’ils soient chanteurs, musiciens, producteurs ou toute autre personne ayant eu une influence de façon notable sur l’industrie du rock.

L’arrivée du Rock & Roll Hall of Fame à Cleveland

Le Rock and Roll Hall of Fame, situé au centre-ville de Cleveland, sur les rives du lac Érié, reconnaît et archive l’histoire des artistes, des producteurs, des ingénieurs et des artistes les plus connus et les plus influents ainsi que d’autres personnalités ayant eu une influence majeure sur le développement du Rock & Roll. La fondation Rock and Roll Hall of Fame a été créée le 20 avril 1983 par Ahmet Ertegun, fondateur et président d’Atlantic Records.

Lors d’une cérémonie annuelle, des artistes sont introduits au Temple de la renommée du Rock and Roll. Au fil des ans, la majorité des cérémonies ont eu lieu à l’hôtel Waldorf-Astoria à New-York. Toutefois, le 12 janvier 1993, la cérémonie a eu lieu à Los Angeles, où elle a eu lieu de nouveau en 2013. Le 6 mai 1997, environ un an et demi après l’ouverture du « Rock and Roll Hall of Fame and Museum », la cérémonie a eu lieu à Cleveland. Elle y a de nouveau eu lieu en 2009 et en 2012. Les plans actuels prévoient que la cérémonie aura lieu à Cleveland tous les trois ans. En général, le nombre de personnes introduites est d’environ une douzaine. Presque tous les artistes vivants ont assisté aux cérémonies, et ils reçoivent leur prix du Temple de la Renommée. Les plus grands sont passés au Rock & Roll Hall of Fame : The Beatles, The Rolling Stones, Elvis Presley, The Beach Boys, Chuck Berry, Bob Dylan, Led Zeppelin, Bruce Springsteen, Queen, Stevie Wonder, David Bowie, James Brown et bien d’autres encore.

Lire aussi : Topgolf, 500 postes à pourvoir à Cleveland

Rock & Roll Hall of Fame : un pari de plusieurs millions de dollars qui a rapporté de gros dividendes à Cleveland

Un partenariat public-privé a permis d’injecter plus de 65 millions de dollars de fonds publics dans la construction du musée d’une valeur de 92 millions de dollars. L’installation conçue par I.M. Pei, d’une superficie de 14 000 mètres carrés, a ouvert ses portes le 1er septembre 1995, accompagnée d’un concert au vieux stade municipal de Cleveland. Et puis la ville, les fonctionnaires et les citoyens, ont attendu pour voir si l’investissement serait rentable. Finalement, c’est une victoire sans réserve. Le rapport d’impact économique publié récemment a établi que le musée est une proposition gagnante. Avec une empreinte totale de 199 millions de dollars en 2017, y compris : 127 millions de dollars en dépenses directes des visiteurs, soit une moyenne de $349,000 par jour pour les hôtels, les restaurants, les transports, les magasins et les autres attractions de la ville. Plus de 1 800 emplois créés, dont 59,5 millions de dollars en salaires, 7,5 millions de dollars en impôts locaux et d’État. Le Rock Hall a accueilli 568 000 visiteurs en 2017, dont environ 90 % provenaient de l’extérieur du nord-est de l’Ohio. « Le Rock and Roll Hall of Fame est un identificateur unique en son genre » affirme David Gilbert, président et chef de la direction de « Destination Cleveland », le bureau touristique de la région : « Quand les gens viennent à Cleveland, une des choses qu’ils ont le plus besoin de voir est le Rock & Roll Hall of Fame. C’est quelque chose que la plupart des villes du pays meurent d’envie d’avoir. »

Lire aussi : Cleveland, une offre culturelle importante

Un projet d’investissement à Cleveland :

Simulez votre projet !