La property tax aux Etats-Unis peut s’apparenter à la taxe foncière que l’on connait bien en France. Cet impôt constitue une des sources principales pour les Etats-Unis en termes de revenus, afin de financer bons nombres de services publics. Le propriétaire Américain moyen paie environ 2279 en taxe foncière selon les données de WalletHub. Biensur entre chaque Etats ce montant peut fortement variés et nous allons comprendre ces différences à travers le fonctionnement de cet impôt.

Comment est calculée la taxe foncière aux États-Unis ?

L’impôt foncier des États-Unis se paie annuellement ou par tranches. L’état établit les directives dans lesquelles la région ou la municipalité peuvent imposer des taxes foncières. La méthode de calcul de la taxe foncière prend en compte la valeur du terrain et la valeur de la construction. Cet impôt est collecté par la région, que l’on appelle le county ou par la municipalité. L’argent collecté est destiné à financer la sécurité, l’éducation avec la construction et rénovations des écoles et pour tout projet d’infrastructures publiques. Comme tout impôt il s’agit d’un devoir de tout citoyen Américain, il résulte donc une obligation de payer la taxe foncière dans le délai légal. Le non-respect peut entrainer l’imputation de pénalité de retard.

A lire aussi: Êtes-vous fait pour investir dans l’immobilier aux Etats-Unis ?

Les taxes foncières les plus faibles aux Etats-Unis

Gardez à l’esprit que les données avancées sont des pourcentages médians de l’ensemble des données agrégées, sur l’année 2019. Pour commencer la taxe foncière la plus faible enregistrée est celle de l’état le plus Français des États-Unis, la Louisiane. Le taux est de 0,18%. Vient ensuite Hawaï avec 0,26 %. A noter que si Hawaï affiche un impôt foncier très faible, l’impôt sur le revenu quant à lui est particulièrement élevé et fait relever la pression fiscale dans cet État. Un des états particulièrement intéressant pour son impôt foncier est l’état d’Alabama puisqu’en 2019 le taux était 0,33%, ce taux est particulièrement faible depuis de nombreuses années. A titre de comparaison l’état où le taux est le plus élevé est le New Jersey avec 1,89 %, il existe donc une différence de 1,71 points avec la Louisiane. Ce qui est significatif à long terme !

Exemption de taxe foncière dans l’Ohio

Dans l’état de l’Ohio, il existe une exonération partielle de taxe foncière, en effet l’exonération des propriétés familiales permet aux personnes âgées ayant un faible revenu, ainsi qu’aux handicapés de façon permanente et totalement invalide de réduire leur impôt foncier. La méthode consiste à sous-évaluer la valeur marchande de leur propriété pour faire baisser la note. L’exemption, qui prend la forme d’un crédit d’impôt, permet aux propriétaires admissibles d’exonérer jusqu’à 25 000 $ de la valeur de leur maison. Par exemple, grâce à l’exemption de propriété, une maison d’une valeur marchande de 100 000 $ sera évaluée après abattement à 75 000 $. Dans l’ensemble de l’Ohio, les propriétaires éligibles ont économisé en moyenne environ 495 $ par contribuable au cours de l’année d’imposition 2015. La valeur de l’exemption ne peut pas dépasser la valeur de la propriété familiale. Le seuil de revenu de 2017 est de 31800 $, le seuil de 2018 est de 32200 $ et le seuil de 2019 est de 32800 $.

Lire aussi : Un investissement à Cleveland est-il vraiment rentable ?

Vous voulez investir aux Etats-Unis ?

Simulez votre projet !