Etes-vous fait pour investir dans l’immobilier aux Etats-Unis ?

Sep 26 2019

Etes-vous fait pour investir dans l’immobilier aux Etats-Unis ?

L’immobilier est généralement une excellente option d’investissement. Il peut générer un revenu passif continu et constituer un bon investissement à long terme si la valeur augmente avec le temps. Cependant, vous devez vous assurer que vous êtes prêt à commencer à investir dans l’immobilier. D’une part, vous devrez débourser une somme importante d’argent dès le départ pour commencer à investir dans l’immobilier. L’achat d’une maison, d’un complexe d’appartements ou d’un terrain peut coûter cher. Sans parler des coûts de maintenance en cours dont vous serez responsable ou encore du taux de roulement des locataires qui peut être élevé. Voici ce que vous devez savoir sur l’investissement dans l’immobilier et si c’est le bon choix pour vous.

 

Comment calculer le retour sur investissement d’un bien locatif ?

 

Comme pour tout investissement, vous devez comprendre le retour sur investissement attendu. Le calcul consiste à diviser le revenu net annuel d’un bien – en d’autres termes, le loyer annuel moins les dépenses éventuelles – par la valeur du logement. Par conséquent, avant d’acheter un bien locatif, demandez quel rendement on peut raisonnablement attendre de votre argent et que devez-vous gagner pour que l’investissement en vaille la peine ? Le taux de capitalisation est généralement compris entre 4 et 10% voire plus.

Avant de pouvoir calculer le retour sur investissement réel d’un bien locatif, vous devez prendre en compte tous les coûts associés à la détention de ce bien, pas seulement le montant de l’achat. Bien que le coût initial de l’investissement soit simple (prix d’achat, frais de clôture, rénovations afin de le préparer), il peut être difficile de déterminer votre bénéfice net (revenus – dépenses). Lorsque vous calculez votre propre bénéfice net, n’oubliez pas ces variables :

Revenus Dépenses
Revenu de location : combien vous pouvez facturer pour le loyer chaque mois Financement : Si vous contractez un emprunt, le montant que vous payez par mois en capital et intérêts.
Hypothèque remboursée Cotisations d’association de propriétaires : frais que vous payez pour des équipements collectifs
Variation de la valeur de la propriété : montant de l’avoir supplémentaire que vous avez par rapport au montant de l’hypothèque que vous avez déjà remboursé, en fonction des prix actuels du marché du logement et de la location. Taxes foncières : Ce que vous payez en taxes d’état et locales. Et rappelez-vous, les taxes foncières ne restent généralement pas les mêmes chaque année. Elles continuent généralement à augmenter sauf si un ralentissement économique vous permet de faire réévaluer la propriété (généralement moyennant des frais) et de la réajuster à la baisse
Assurance du bien
Logement vacant : Le montant d’argent dont vous avez besoin pour couvrir les dépenses lorsque vous n’avez pas de locataire. Le taux d’inoccupation standard est compris entre 5% et 8%, ce qui signifie que c’est le pourcentage de l’année pendant laquelle la propriété peut rester vide.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

 

Mis à part le retour sur investissement, il y a d’autres facteurs qu’il faut prendre en compte lorsque que l’on souhaite acheter un bien immobilier. En effet, lors de la recherche de propriétés d’investissement, il faut vérifier certaines informations, telles que les données démographiques, le taux de chômage ou encore les revenus moyens de la région. Ces informations sont de bons indicateurs pour savoir si vous trouverez plus ou moins facilement des locataires pour votre propriété.

Les lois régissant les biens locatifs peuvent varier considérablement entre les États et les villes. Certains états sont considérés comme amis des propriétaires, alors que d’autres ont des lois qui protègent fortement les locataires. Selon les experts, soyez au courant de vos droits et de vos obligations en tant que propriétaire avant de passer à l’action.

Autres facteurs à prendre en compte, la gestion de la maintenance et des locataires. S’occuper soi-même des problèmes tels que les fuites peuvent réduire les coûts directs mais prendre du temps. Souscrire une assurance est important afin de protéger votre bien. N’hésitez pas à demander plusieurs devis afin de pouvoir mieux comparer. Outre les problèmes d’entretiens, d’autres problèmes peuvent survenir, tels que des locataires gênants ou des logements vacants plus longs que prévu. Pour cette raison, il est conseillé de disposer d’une réserve de liquidités pour faire face à la perte de revenus.

En conclusion, gardez à l’esprit que l’investissement immobilier doit être considéré sur du long terme. Il peut générer des revenus, mais le retour sur investissement ne se produit généralement pas immédiatement. Les investissements immobiliers locatifs sont également risqués en raison du nombre de variables pouvant influer sur sa performance, telles que le marché immobilier ou votre capacité à le garder loué. Certains investisseurs commencent par acheter un duplex ou une maison, mais au fur et à mesure que vous devenez plus à l’aise avec le logement et la gestion d’un immeuble de placement, vous pouvez envisager d’acheter un immeuble plus grand avec un potentiel de revenu plus important. Une fois que vous possédez plusieurs propriétés, il devient plus facile d’acheter et de gérer plus de propriétés et d’obtenir un meilleur retour sur investissement.

 

 

Si vous aussi vous avez le projet d’investir aux Etats-Unis, merci de renseigner le formulaire ci-dessous.

Les champs avec * sont obligatoires
Partager

Un projet d'investissement immobilier aux USA ?

Contactez-nous pour des conseils gratuits et personnalisés pour réussir votre projet

Service Gratuit et sans Engagement

Message envoyé

MERCI !

Partager avec un ami