Il n'y a jamais eu autant d'investisseurs immobiliers aux Etats-Unis

Il n’y a jamais eu autant d’investisseurs immobiliers aux Etats-Unis
Oct 24 2019

Il n’y a jamais eu autant d’investisseurs immobiliers aux Etats-Unis

Il n'y a jamais eu autant d'investisseurs immobiliers aux Etats-Unis

L’immobilier commercial et résidentiel américain est un mode d’investissement de plus en plus prisé des investisseurs étrangers. D’ailleurs, la Chine et le Canada sont les deux plus grandes sources d’investissement immobiliers étrangers aux Etats-Unis. Quelle en est la raison ?

Il n’y a jamais eu autant d’investisseurs immobiliers aux Etats-Unis

Le nombre d’investisseurs étrangers en hausse

Pour la septième année consécutive, les acheteurs chinois ont affiché l’engagement le plus élevé, représentant environ 13,4 milliards de dollars de propriétés résidentielles achetées. Le Canada est juste derrière avec 8 milliards de dollars. L’Inde, le Royaume-Uni et le Mexique figurent parmi les cinq premiers pays pour les acheteurs internationaux.

Conformément aux tendances nationales, la Floride a reçu le montant le plus élevé d’investissements étrangers, attirant un cinquième des acheteurs étrangers. D’Avril 2018 à Mars 2019, les acheteurs étrangers ont acheté pour 77,9 milliards de dollars de maisons existantes aux États-Unis.

Les avantages de l’investissement immobilier aux Etats-Unis

L’immobilier est essentiellement une industrie axée sur les impôts. En conséquence, la politique fiscale des États-Unis a un impact sur l’attractivité relative de l’immobilier en tant que catégorie de placement pour les investisseurs non américains. Les taux d’imposition des États-Unis sur les gains en capital ou encore la taxation sur la cession de biens immobiliers sont souvent cités comme avantages. Par exemple, la taxe sur la plus-value est de 15% contre 19% en France. La taxe foncière (property tax) varie selon les Etats. Elle est en moyenne de 1.89%. La Floride, qui est un des Etats les plus avantageux, à une taxe foncière de 0.97%.

De plus, les charges (intérêts de l’emprunt, charges communes de l’immeuble, taxe foncière, assurance, frais de réparation, …) sont déductibles. Vous pouvez même déduire le prix de votre billet d’avion aller-retour pour aller voir vos propriétés une fois dans l’année.

Quant à la mise en location d’un bien, les revenus fonciers de source américaine ne sont pas imposables en France.

Pour résumé, vous ne serez pas imposé en France sauf pour l’ISF.

 

Le marché du logement et l’économie sont en constante évolution, mais pour le moment, la demande de logements reste forte, les constructions neuves et les ventes de logements existants sont en hausse, de même que les prix médians des logements.

Un projet d’investissement aux Etats-Unis :

Partager

Un projet d'investissement immobilier aux USA ?

Contactez-nous pour des conseils gratuits et personnalisés pour réussir votre projet

Service Gratuit et sans Engagement

Message envoyé

MERCI !

Partager avec un ami