TOUT savoir sur la sécurité sociale aux USA !

close-up view of insurance health claim form, clipboard, eyeglasses and stethoscope on blue
Table des matières

Jusqu’à il y a quelques années, le système de sécurité sociale aux USA était inaccessible pour la plupart de la population américaine. Aujourd’hui, quelques mesures ont été mises en place pour subvenir aux besoins des Américains. Le problème, c’est qu’elles restent très coûteuses et créent chez certains foyers d’énormes dettes médicales. Si vous connaissiez jusqu’à présent le système de santé français, il faut savoir qu’ils n’ont rien en commun ! Alors comment fonctionne le système de sécurité sociale aux USA ? On vous dit tout dans cet article !

L’histoire du système de santé américain

Il faut remonter à l’époque du New Deal pour que le sujet de la protection sociale soit appliqué par le gouvernement au milieu du XXème siècle. Pourtant, elle ne concernait pas la santé. La Social Security Act qui a été mise en application visait à aider les personnes au chômage et à la retraite. Avant les années 1960, il n’était question que d’un régime d’assurance-maladie qui était privé. Il n’y avait alors aucune intervention de l’État dans ce processus.

En 1964, le Congrès va adopter deux nouvelles réformes : Medicare et Medicaid. Le premier étant destiné aux personnes âgées et en situation d’invalidité et le second pour une plus large partie de la population. Mais il n’était en rien question d’un système d’assurance maladie universel.

Le Président Clinton a par la suite mis en application le programme SCHIP (State Children’s Health Insurance Program) pour les enfants de familles à faible revenus.

Il a fallu attendre 2008 pour que le Président Obama instaure de nouveaux programmes tels que l’Affordable Care Act et l’Obamacare. Grâce à ces prestations, le gouvernement propose de rendre plus accessible la couverture de l’assurance maladie, les coûts de soins de santé et les soins préventifs.

Comment fonctionne le système de santé américain ?

comment fonctionne la sécurité sociale aux usa

Le système de sécurité sociale aux USA repose sur des organismes à la fois privés et publics. La première chose qu’il faut savoir, c’est que le fait de posséder une assurance-maladie n’est pas obligatoire aux États-Unis. Mais étant donné les prix très élevés des prestations médicales, c’est assez recommandé.

Pour ce qui est de l’assurance maladie, ce sont des organismes privés destinés en grande majorité aux travailleurs américains. Une grande partie peuvent profiter de ces prestations via leur travail. D’autres doivent payer leur couverture médicale aux États-Unis directement via l’assurance.

Le système de santé américain : on vous dit TOUT !

Pourquoi n’y a-t-il pas de sécurité sociale aux USA ?

La santé aux États-Unis fait littéralement partie d’un budget à prendre en compte dans chaque foyer. Comme évoqué un peu plus haut, il y a plusieurs organismes de protection sociale comme Medicaid, Medicare, Obamacare et l’Affordable Care Act. Cependant, cette sécurité sociale n’implique pas de remboursement de frais médicaux. Ces programmes visent à aider ceux qui sont dans le besoin à acquérir une aide financière médicale.

En effet, le gouvernement propose d’accompagner financièrement une petite partie de la population dont les personnes âgées (Medicare) et les enfants situés dans des familles à faibles revenus (Medicaid). C’est donc une petite minorité qui a droit à ce privilège.

C’est pour cette raison que l’on peut dire qu’il n’y a pas vraiment de sécurité sociale aux USA. Chaque américain se doit de payer entièrement ses soins médicaux.

Comment fonctionne la sécurité sociale aux USA ?

comment obtenir une carte de sécurité sociale usa

Si une grande partie de la population est assurée, c’est grâce à l’emploi. La plupart des employeurs peuvent fournir une assurance maladie aux États-Unis. Mais ce n’est pas obligatoire. Pour le reste, les assurances privées seront inévitables. Leur montant est très coûteux et certaines vont même jusqu’à vérifier la solvabilité de nouveaux arrivants.

Il existe 5 grandes compagnies d’assurance aux USA : Aetna, Cigna, Humana, United, et The Blue Cross Blues Shield Association.

Il n’est donc pas question, comme en France, d’une couverture universelle. Pourtant de nombreux États comme le Vermont, le Maine et le Massachusetts sont favorables à cette cause.

Comment s’organise le système de santé américain privé ?

Lorsque l’assurance est fournie par l’entreprise ou lorsqu’un résident souhaite s’assurer, ils vont alors passer par l’intermédiaire de Managed Care Organizations (MCO). Il s’agit d’un plan de santé signant un accord avec une entreprise incluant tout un service de médecins, d’hôpitaux et d’autres prestataires.

En réalité, il s’agit d’un accord privilégiant les deux parties. D’un côté, l’entreprise va obtenir des tarifs préférentiels pour fournir une assurance à ses travailleurs. D’un autre côté, le MCO va obtenir une liste de clients fidèles.

Il s’agit d’un réseau précis de professionnels. Contrairement à la France, un employé ne pourra choisir son médecin traitant que parmi un faible choix. Pour avoir un choix plus large de professionnels, il faudra payer un montant plus élevé.

Il existe plusieurs types de Managed Care Organizations :

  • Health Maintenance Organizations (HMO)
  • Preferred Providers Organizations (PPO)
  • Points-of-Service Plans (POS)

Ce qu’il faut savoir, c’est que certains travailleurs à faible revenus n’ont pas le droit de bénéficier de ces prestations.

Comment fonctionne l’assurance maladie publique ?

Parce qu’il s’agit d’un sujet assez sensible aux États-Unis, plusieurs organismes d’assurance maladie publique ont été mis en place. Le problème, c’est qu’elles prennent en compte une catégorie de personnes et qu’il ne s’agit malheureusement pas de la majorité des résidents américains.

Les métiers les plus recherchés aux États-Unis en 2022 !

Quelles sont les aides sociales aux USA ?

medicare obamacare

Depuis 2008, le Président Obama a mis en application deux programmes pour remédier à ce manque chez une grande partie de la population. Ils sont tous deux financés par l’impôt et les cotisations. Les derniers chiffres recensant les statistiques sur les couvertures maladies remontent à 2020.

Le programme Medicare est un régime fédéral d’assurance sociale destiné aux personnes de plus de 65 ans ou en situation d’invalidité (handicap). En 2020, Medicare assurait près de 18,4% de la population américaine.

Le programme Medicaid est un régime d’assistance médicale financé à la fois au niveau Fédéral mais aussi de l’État. Il concerne toute famille à faibles revenus. Pour déterminer si une famille peut se prévaloir de cette couverture, les critères sont définis grâce au Federal Mandates.

En 2020, Medicaid assurait près de 17,8% de la population américaine.

Il y a également des programmes de soins de santé mis en place pour les militaires actifs, les retraités et leur famille comme TRICARE. Cet organisme a permis à 2,8% d’Américains d’obtenir des soins.

Enfin, il y a également CHAMPVA (Medical Program of the Department of Veterans Affairs), un programme qui vise à couvrir les conjoints ou enfants de vétéran handicapé ou décédé. Il protégeait 0,9% de la population américaine en 2020.

Les chiffres sur l’assurance santé aux États-Unis

Les dernières estimations au sujet de l’assurance maladie aux USA reflètent une évidence : la non-uniformité de la répartition de ces prestations.

En 2007, les États comme la Floride, le Texas ou le Nouveau-Mexique sont ceux avec le plus faible taux de population couverte. Il se situe entre 20,1 et 25%, ce qui reste très élevé.

Les États qui ont un taux de population non-assurée entre 15,5 et 20% sont la Californie, l’Arizona, le Nevada, l’Oregon, le Montana, le Colorado, l’Oklahoma, l’Arkansas, la Louisiane, la Caroline du nord et sud, la Georgie et le New Jersey.

Les États qui avaient un taux de population non-assurée entre 11,1 et 15,4% étaient Washington, l’Idaho, le Wyoming, l’Utah, le Nebraska, le Kansas, le Missouri, l’Illinois, l’Alabama, le Tennessee, le Kentucky, l’Indiana, le Michigan, l’Ohio, la Virginie Occidentale, Washington DC, New York et le Vermont.

Pour ce qui est des États qui ont le plus faible taux de personnes non-assurée (de 5,3 à 11,1%), ce sont le Dakota du Nord, le Dakota du Sud, le Minnesota, l’Iowa, le Wisconsin, la Pennsylvanie, le Massachusetts, le Connecticut, le New Hampshire et le Maine.

C’est aussi parce que certains États ont mis en application des réformes visant à promouvoir la couverture maladie. L’État du Massachusetts, par exemple, a intégré “des programmes visant à augmenter voire universaliser la couverture maladie sur son territoire“. Par conséquent, le taux de personnes non-couvertes est de 8%.

5 choses à savoir pour partir vivre aux Etats Unis !

La sécurité sociale aux USA aujourd’hui

Selon les derniers chiffres publiés par les statistiques de l’OECD, près de 90,3% de la population américaine était couverte par une assurance maladie, qu’elle soit publique ou privée, en 2020. Si l’on prend en compte le quota de personnes non-assurées, cela représente presque 30 millions d’américains. La raison principale étant le montant trop élevé de la couverture sociale.

Malheureusement, la récente crise du COVID a énormément fait baisser ces chiffres. De nombreux résidents américains ont perdu leur emploi pendant cette période et beaucoup se sont retrouvés au chômage. Ces millions de travailleurs ont donc également perdu la couverture maladie obtenue par leur entreprise.

Si bien que l’année précédente, c’était 89,7% de la population américaine qui était assurée au niveau de sa santé.

Selon le US Census bureau, c’est bien entendu l’assurance maladie privée qui est la plus répandue. Voici les différents chiffres de pourcentage de couverture santé pour l’année 2020 :

  • Assurance maladie privée : 66,5% (dont 54,4% par l’emploi)
  • Couverture publique : 34,8%

Un système de santé incertain aux États-Unis

assurance maladie amerique

Il existe quelques incohérences dans ce système qui n’est encore aujourd’hui pas très stable. Et cela réside dans la capacité des professionnels à gérer les clients.

Des récentes découvertes ont permis de comprendre que certains soins pourtant identiques pouvaient être facturés différemment en fonction des patients. Certains employeurs négocient de faibles coûts aux assurances pour qu’elles s’associent. Pourtant ces dernières font face à d’importants frais en parallèle.

Les médecins par exemple, ont des frais de gestion et généralement de gros emprunts à rembourser. C’est la raison pour laquelle certains n’hésitent pas à faire des consultations plus courtes (moins efficaces) mais plus nombreuses tout en augmentant les prix pour certains patients.

Il y a également des risques au sein des hôpitaux qui reçoivent de nombreuses personnes non-assurées qui ne peuvent donc pas rembourser leurs frais médicaux.

Comment obtenir un numéro de sécurité sociale américain ?

Le numéro de sécurité sociale (SSN) aux États-Unis possède une utilité différente de l’aide française. Comme le déclare la Social Security Administration, il est utilisé “pour déclarer à l’État les revenus salariaux d’une personne et pour déterminer l’admissibilité d’une personne à des prestations de la Social Security“.

Ce numéro n’est donc pas utilisable pour faire une demande de remboursement de soins ou de frais médicaux. Il est plutôt vu comme un titre d’identification.

Il n’est pas obligatoire pour un visiteur mais le devient lorsque vous souhaitez entrer dans la zone américaine pour un travail.

Avant toute chose, il faut savoir qu’il est recommandé d’attendre 10 jours après votre arrivée aux États-Unis pour faire une demande de numéro de Social Security.

Pour cela, vous devez fournir un certain nombre de documents auprès d’une Social Security Administration proche de chez vous. Ces derniers dépendent de la raison de votre venue et du type de visa que vous possédez.

Voici les différents documents à fournir :

  • Formulaire SS-5 (Application for a Social Security Card)
  • Formulaire l-551 (si vous avez trouvé un travail)
  • Le DS-2019 (dans le cadre d’échanges)
  • Formulaire l-20 (pour les étudiants)
  • Formulaire l-94 (justifiant votre arrivée par la douane)
  • Une lettre tamponnée par votre employeur justifiant de votre activité
  • Un passeport valide

Votre équipe qui vous aide dans vos démarches sur le sol américain,

USA Immobilier

Benoît Malige
Benoît Malige

Votre spécialiste de l’investissement locatif aux États-Unis, consultant professionnel, expert certifié, qui vous permet de générer des revenus passifs et d’investir sereinement sur le long terme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire :
Pas de spam, notifications uniquement sur les actualités, les événements et les opérations d’USA Immobilier.

Vous avez pour projet d’investir aux USA ?

Écrivez-nous, nos équipes vous répondrons dans les plus brefs délais !

fr French
X