Pour investir dans l’immobilier, il convient de connaître le marché dans lequel on se projette pour trouver les meilleures opportunités. C’est un point important à surveiller car c’est en visualisant les évolutions passées et futures que vous conviendrez du potentiel d’un endroit. En tant qu’experts de l’investissement aux États-Unis, nous avons rassemblé pour vous l’ensemble des éléments permettant de reconstituer efficacement l’évolution des prix de l’immobilier en Floride. On vous dévoile tout ce qu’il y a à savoir sur un marché à l’avenir prometteur !

Évolution des prix de l'immobilier en Floride

Les répercussions de la crise économique de 2008

La crise des subprimes a eu un impact sur l’ensemble du pays et notamment sur le secteur de l’immobilier. Au moment où les saisies et les augmentation de taux d’intérêt ont eu une subite augmentation, le marché de l’immobilier s’est littéralement effondré.

L’indice de toutes les transactions des prix des logements pour la Floride a en effet chuté en passant de 470 à la fin de l’année 2007, à 313 à la fin de l’année 2009.

Si les transactions ont été frappées par ce phénomène économique, les prix de l’immobilier aux USA en ont également subi les conséquences. En effet, le prix médian des maisons vendues est passé de 257 400 dollars au début 2007 à 208 400 dollars en début 2009.

La Floride connaît une baisse générale de son économie

Pour ce qui est de la Floride, la chute est également présente avec un indice des transactions des prix des logements qui est passé de 470 au cours de l’année 2007 à 313 à la fin de l’année 2009. Le taux d’accession à la propriété est également passé de 71,8 en 2007 à 69,3 en début d’année 2010.

L’État a vu ses prix baisser en passant à un prix de vente médian de 234 300$ en 2007 à 187 800 dollars, soit une chute de 20%.

En Floride, ce fut également une période noire pour les investisseurs, qui ont vu leur taux de vacance exploser en passant de 13,7% en 2007 à presque 19% en 2008.

Pendant de nombreuses années, le marché de l’immobilier en Floride a connu des difficultés pour se remettre de cette période économique sombre. Il y a eu un fort déséquilibre entre l’offre et la demande.

La relèvement de l’économie en Floride depuis la crise économique

Suite à cette phase sombre, le pays entier tente de se relever pour retrouver une économie stable. Après être descendu sous un seuil critique en 2012 (265), l’indice des transactions des prix des logements a vu sa courbe commencer à se redresser, puis à s’inverser pour dépasser les 459 au début de l’année 2019.

La Floride a toujours eu une certaine attractivité auprès des résidents et des touristes notamment grâce au cadre de vie et au dynamisme que l’État offre. Entre les plages, les paysages, les parcs d’attractions et la météo ensoleillée une grande partie de l’année, la Floride retrouve une certaine santé après les derniers événements.

Cela est d’ailleurs remarqué chez les investisseurs qui voient les nouveaux résidents arriver et leur taux de vacance locative se réduire considérablement. Ce dernier est passé de 19% en 2009 à 8% en 2015.

Pour ce qui est des prix, le pays voit une amélioration dans les chiffres qui se relèvent en suivant la tendance générale. En effet, le prix de vente médian des USA est passé de 214 300 dollars à la fin de l’année 2009 à près de 340 000 dollars à la fin de l’année 2017.

Si la Floride a réussi doucement mais sûrement à renforcer son économie, ce n’est rien en comparaison de ce qui attend l’État avec les événements à venir.

La crise du COVID : l’explosion de l’immobilier en Floride

Immeuble covid

Si le COVID a provoqué un bouleversement global (et surtout mondial) de la plupart des marchés, certains ont su passer entre les mailles du filet. La crise sanitaire ayant frappé juste après l’hiver, de nombreuses personnes ont dû, en plus de cela, se retrouver confinées pendant plusieurs mois.

Si les résidents de Floride ont pu profiter d’un jardin et d’un temps ensoleillé, ce ne fut pas le cas des nombreux résidents des autres États, dont les habitants de Manhattan. Si bien que pendant cette période et même après, la Floride a connu une vague de migration qui a déserté les grandes villes telles que New York, Boston ou encore Washington.

Le Sunshine State a donc vu son nombre de résidents exploser, avec une reprise de l’économie flagrante. À ce moment-là, Miami était d’ailleurs la destination de migration la plus populaire. Il y a une raison associée au mode de vie, mais aussi aux prix, qui sont devenus très abordables comparés à ceux des grandes villes.

Lorsque l’on prend en comparaison la ville de New York, les prix de vente médian ont augmenté en passant de 690 000 dollars à plus de 719 000 dollars à la fin de l’année 2019. C’était donc bien plus élevé que la Floride, où les prix de vente médian tournaient autour de 258 000 dollars à ce moment-là.

Ce n’est donc pas pour rien que l’indice des transactions des prix des logements à vu sa courbe grimper en flèche en passant de 419 à la fin de l’année 2019, à plus de 678 au début de l’année 2022.

La crise du COVID a signé une nouvelle tendance de migration avec de nombreux foyers qui ont décidé de quitter leur appartement en ville pour des maisons au bord de la mer.

Évolution des prix de l’immobilier en Floride : la tendance actuelle

Aujourd’hui, il n’est plus à prouver que la Floride est dans une période florissante économiquement. En attirant chaque année des millions de touristes ainsi que de nombreux travailleurs, le marché de l’immobilier est en plein essor.

L’État floridien se démarque par son expertise et sa professionnalisation dans de nombreux domaines, ce qui leur permet d’embaucher chaque année des talents venant du monde entier.

Mais la crise sanitaire a signé le début d’une nouvelle période : celle de l’inflation. Avec la hausse des taux de la Réserve Fédérale, les prix ont globalement fortement augmenté, incluant le secteur de l’immobilier.

Les ventes de maison ont donc fortement ralenti, ce qui a fait augmenter l’inventaire des logements. Le nombre de jours médians sur le marché des maisons en Floride est passé de 31 en mai 2022 à 69 en janvier 2023.

Forcément, cela a eu des répercussions sur le prix d’inscription médian des logements en Floride qui est passé de 493 452 dollars en juin 2022 à 450 000 dollars en janvier 2023. L’inflation a forcé de nombreuses personnes à quitter leur habitation pour trouver des biens plus accessibles à cause de la hausse des prix globaux.

Pour ce qui est de l’évolution des prix de l’immobilier en Floride, elle a connu une légère baisse en passant de 409 800 dollars en juin 2022 à 383 800 dollars à la fin de l’année 2022.

Les marchés les plus chers de Floride

Les marchés les plus chers de Floride

Selon une analyse de Moody’s Analytics, les marchés immobiliers les plus chers de Floride sont :

  • Homosassa Springs MSA (57 %)
  • Palm Bay-Melbourne-Titusville MSA (48 %)
  • Punta Gorda MSA (45%)
  • Vero Beach-Sebastian MSA (42%)
  • Port Sainte-Lucie MSA (40 %)
  • Crestview-Fort Walton Beach-Destin MSA (40 %)
  • Cap Coral-Fort Myers MSA (39 %)
  • Division métropolitaine de Miami-Miami Beach-Kendall (39 %)
  • Naples-Immokalee-Marco Island MSA (38%)
  • North Port-Sarasota-Bradenton MSA (38 %)

Les tendances du marché locatif en Floride

Le marché locatif en Floride est énormément surévalué avec des augmentation des prix rapides. Une étude a d’ailleurs analysé plus d’une centaine de marchés locatifs américains pour en arriver à cette conclusion.

Elle se base sur la surévaluation du logement, le pourcentage de son niveau par rapport au loyer moyen ainsi que le loyer actuel moyen. Si bien que parmi les 15 principaux marchés américains, on retrouve :

  • Miami-Fort Lauderdale-West Palm Beach avec un prix mensuel moyen de 2 846$,
  • Fort Myers avec un prix mensuel moyen de 2 073$,
  • Tampa avec un prix mensuel moyen de 2 055$,
  • Port Sainte-Lucie avec un prix mensuel moyen de 2 266$
  • Daytona Beach avec un loyer mensuel de 1 788$
  • Jacksonville avec un loyer mensuel de 1 748$
  • Orlando avec un loyer mensuel de 1 999$
  • Melbourne Beach avec un prix mensuel de 1 881$

En comparaison au données nationales, le loyer mensuel est 1 927$.

Est-ce le bon moment pour investir dans l’immobilier en Floride ?

investir dans l'immobilier en Floride

Selon les prévisions, le marché de l’immobilier pourrait reprendre très vite une santé, en raison de la baisse des taux hypothécaires qui est envisagée pour les prochaines années. Cela rendrait accessible l’immobilier à de plus en plus de personnes, ce qui pourrait entrainer une légère hausse des prix.

C’est donc un bon moment pour les investisseurs de profiter de prix relativement bas avant qu’il n’augmentent. La Floride est un État qui se développe perpétuellement et qui présente de réelles opportunités pour les acheteurs.

Selon Norada Real Estate Investments, certaines zones statistiques métropolitaines de Floride devraient connaître une croissance significative des prix d’ici mai 2024 à savoir :

  • Key West (+9,5%)
  • Clewiston (+9,2%)
  • Wauchula (+9,2%)
  • Sebring (+8,9%)
  • Lake City (+8,1%)
  • Tampa (+7,8%)
  • Pensacola (+7,8%)

Avec le taux de croissance le plus rapide, l’État de Floride présente aujourd’hui des signes très positifs pour l’investissement tant dans sa croissance démographique, son attraction touristique, ses prix de l’immobilier (achat et loyer), ses avantages fiscaux et son économie diversifiée. Ce sont autant d’indices qui promettent un bel avenir aux investisseurs.

Conclusion

Voici ce qu’il faut retenir de l’évolution des prix de l’immobilier en Floride :

  1. L’effondrement du marché de 2008 a provoqué une chute des prix de l’immobilier et une augmentation du taux de vacance, avec un déséquilibre majeur entre l’offre et la demande.
  2. Après une période de difficultés, la Floride a commencé à se redresser avec une augmentation des prix et une réduction du taux de vacance locative, grâce à l’attractivité du cadre de vie de l’État.
  3. La pandémie de COVID-19 a déclenché une migration massive vers la Floride, en particulier à Miami, en raison du mode de vie attrayant et des prix de l’immobilier plus abordables par rapport aux grandes villes comme New York.
  4. Depuis la pandémie, l’inflation a entraîné une augmentation du prix de l’immobilier en Floride, mais aussi une diminution des ventes et une augmentation de l’inventaire des logements.
  5. Aujourd’hui, les marchés les plus chers se trouvent dans des régions comme Homosassa Springs, Palm Bay-Melbourne-Titusville, et Punta Gorda.
  6. Actuellement, le marché locatif en Floride est surévalué avec des augmentations rapides des loyers. Cependant, avec la baisse des taux hypothécaires prévue pour les années à venir, le marché immobilier pourrait se stabiliser et offrir de nouvelles opportunités d’investissement.

Vos experts de l’investissement,