Les maisons victoriennes à San Francisco : Un symbole !

maisons victoriennes san francisco
Table des matières

Véritables symboles du dynamisme et de la pluralité de la ville, les maisons victoriennes à San Francisco sont connues dans le monde entier. Entre couleurs, symétries, architecture et brillance, difficile de rater cet alignement de bijoux lorsque vous passez sur la côte Californienne. Avec le pont du Golden Gate, elles sont désormais devenues des stars de la ville. Aujourd’hui, partons à la découverte de ce trésor de l’architecture américaine qui attire chaque année des millions de touristes.

Comment ont été créées les maisons victoriennes à San Francisco ?

Construites au XIXème siècle au cours de l’ère victorienne, les Painted Ladies se sont répandues dans une grande partie de la ville. Elles sont le résultat d’un style “victorien” et “édouardien” qui correspondent à l’époque du règne de la reine Victoria et de son fils Édouard VII. Ce sont des éléments qui se caractérisent par un style néo-gothique et des détails ornés sur chaque maison de cette ville de Californie.

À l’origine, près de 48 000 maisons ont été construites sur ce modèle de couleurs à la mode entre 1850 et 1900. Mais le défilement des époques n’a pas aidé la plupart d’entre elles à survivre.

Une majorité de maisons Édouardiennes aujourd’hui

Isolated Victorian Terrace Houses

Après le passage des deux guerres mondiales, un bon nombre d’entre elles ont été démolies.

De plus, les événements climatiques tels que les incendies ou les tremblements de terre (dont celui de 1906) ont également réduit leur nombre. En particulier celui des maisons victoriennes. Beaucoup ont été reconstruites lors de la période Édouardienne puisque la reine est décédée en 1901.

Aujourd’hui, il y en aurait près de 14 000 en tout. Elles sont principalement situées dans les quartiers d’Alamo square, d’Haight Ashbury, de Russian Hill et Castro.

Maison américaine intérieur : Le top 6 des décorations !

Des couleurs vives

C’est l’artiste Butch Kardum qui a, un jour, décidé de peindre sa maison victorienne avec des couleurs vives. Avant cela, les maisons avaient été repeintes en gris ou dissimulées avec des matériaux sombres afin de résister aux événements climatiques et les guerres.

En 1963, l’artiste lance le mouvement coloriste qui sera au début critiqué, mais par la suite suivi par de nombreux autres artistes.

Le terme de “Painted Ladies” (Femmes peintes) provient d’un livre de Elizabeth Pomada et Michael Larsen écrit en 1978.

Aujourd’hui, plusieurs autres villes se sont inspirées de ces constructions. Il y a la rue Crémieux à Paris, les quartiers de Charles Village à Baltimore, de Lafayette Square à Saint Louis ou encore dans le Plateau Mont-Royal au Canada.

Un symbole de la ville de Californie

Lombard Street in San Fransisco

Après les événements au fil des siècles, les survivantes les plus connues de la ville sont appelées les “Seven Painted Ladies”. Situées face au parc d’Alamo Square, elles possèdent les numéros 710 à 720 Steiner Street et sont les plus emblématiques aujourd’hui. C’est la fameuse carte postale représentant les sept maisons avec une vue magnifique sur la ville entière en fond.

Aujourd’hui, ces quartiers très en vogue attirent chaque année des millions de touristes. Tous peuvent profiter de la beauté de ces architectures lors des Victorian houses tour organisées.

Il est possible de visiter l’une des maisons victoriennes de San Francisco. The Haas-Lilienthal House ouvre ses portes chaque mercredi, samedi et dimanche en début d’après-midi.

Quelles sont les caractéristiques des maisons victoriennes à San Francisco ?

San Francisco Downtown Behind Neighborhood Homes Painted Ladies

Elles sont construites en bois de séquoia, (rappelez-vous, le bois est un matériau phare aux États-Unis !) et possèdent une architecture très symétrique et répétitive avec notamment :

  • Trois étages
  • Une tour octogonale ou ronde
  • Un porche

Ces maisons ont également été rendues célèbres grâce au grand écran dans des films tels que le film Mrs Doubtfire ou encore la série La Vie à Cinq.

Pourquoi les maisons américaines sont en bois ? On vous explique tout !

Un intérieur atypique

Un article publié sur le site du CNBC offre une visibilité de l’intérieur de l’une des 7 painted ladies de San Francisco. En moyenne, la surface de ces habitations est de 2 849 pieds carrés (ce qui équivaut à environ 240 m2).

Cependant, cette surface est dispersée sur trois étages. Ces maisons sont donc assez étroites. Dans l’ensemble, on retrouve les caractéristiques typiques d’une maison américaine.

Tout d’abord, on retrouve le fameux escalier situé à l’entrée de la maison. Malgré des pièces assez étroites, chaque maison est tout de même composée de quatre chambres et d’au moins deux salles de bain.

Ce qui est original, c’est que ce style victorien de maison s’éloigne des fameuses maisons américaines aux grandes dimensions. De plus, il faut savoir que dans cette ville Californienne, il n’y a pas de code couleur ! La plupart des villes américaines imposent des règles de construction et de couleurs dans chaque quartier. Mais ici, ce n’est pas le cas !

Un entretien particulier

Une des caractéristiques de ces quartiers colorés est également la qualité de leur entretien. En effet, chaque propriétaire est bien conscient du prestige de leur demeure. Ils prennent donc le temps d’entretenir l’aspect extérieur de leur maison.

Considérée comme un véritable patrimoine de l’architecture américaine, San Francisco est devenue l’une des villes les plus chères des États-Unis grâce à ces maisons.

Pourquoi les maisons américaines sont en bois ? On vous explique tout !

Combien coûtent les maisons victoriennes à San Francisco ?

Aujourd’hui, la ville de San Francisco est la deuxième ville la plus chère des États Unis après New York.

Dans l’article cité précédemment, la maison en visite était évaluée à 2,7 millions de dollars. Cependant, une maison américaine victorienne vient d’être vendue pour une somme bien plus élevée. Il s’agit du numéro 714 de la fameuse Steiner Street.

Selon le site de l’agence de vente de la maison, le prix de ce triplex s’est élevé à 3 550 000$.

Cependant, comme pour toute maison ancienne, d’importants coûts de travaux sont à prévoir. Le mobilier, la cuisine et les salles de bain intérieures ont besoin de rénovation. Le problème de ce type de bien précieux, c’est que le montant peut vite grimper !

Reprenons l’exemple de cette même maison victorienne. Il semblerait que les coûts de remise en état s’élèvent à près de 500 000$..

Votre équipe qui vous aide dans vos démarches sur le sol américain,

USA Immobilier

Benoît Malige
Benoît Malige

Votre spécialiste de l’investissement locatif aux États-Unis, consultant professionnel, expert certifié, qui vous permet de générer des revenus passifs et d’investir sereinement sur le long terme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire :
Pas de spam, notifications uniquement sur les actualités, les événements et les opérations d’USA Immobilier.

Vous avez pour projet d’investir aux USA ?

Écrivez-nous, nos équipes vous répondrons dans les plus brefs délais !

fr French
X