Comment se porte le marché de l’immobilier aux Etats Unis ?

marché de l’immobilier aux Etats Unis
Table des matières

Les transactions immobilières ont été sérieusement ralenties pendant la pandémie. Depuis le début de cette crise, de nouveaux mouvements ont été observés sur le marché de l’immobilier aux Etats Unis. 

Nouveaux États en vogue, conditions d’achats, tendance générale, voici tout ce qu’il faut savoir sur la situation actuelle de l’immobilier sur le territoire américain !

Le marché de l’immobilier aux Etats Unis en temps de pandémie

Depuis les débuts de la crise, beaucoup de résidents américains se sont retrouvés enfermés dans des appartements pendant bien trop longtemps. Aujourd’hui, c’est donc un mouvement qui est remarqué du côté des locataires et des propriétaires qui veulent fuir les grandes villes.

Par exemple, entre mars et fin août 2020, presque 246 000 habitants de la ville de New York ont fait des demandes de changement d’adresse pour déménager.

Quitter l’appartement et la ville pour une maison individuelle avec une qualité de vie plus espacée et plus agréable en banlieue, c’est la tendance générale qui est observée depuis quelques mois. Le télétravail a également renforcé l’opportunité de pouvoir partir, n’ayant plus besoin de se rendre au travail et donc d’habiter à côté.

Comment résumer le marché de l’immobilier aux Etats Unis actuel ?

  1. Une fuite des grandes villes vers les banlieues
  2. Des délocalisations d’entreprises 
  3. Des contrôles de loyers instaurés
  4. Une explosion de ventes des maisons
  5. De nouvelles opportunité pour investir

Des déplacements nombreux vers la chaleur

couple loading trunk of their car moving out of their house

En plus des déménagements de plus en plus récurrents pour fuir les grandes villes, les locataires se tournent également de façon croissante vers des styles de vie agréables. 

Selon un rapport publié par l’entreprise U-Haul Company, spécialisée dans le déménagement, l’année 2020 a été marquée par de nombreux mouvements vers le sud. Dans le top 3 des Etats attirant le plus de nouveaux locataires, la Floride, le Tennessee et le Texas sont les principaux accueillants.

L’entreprise a vu ses déplacements augmenter de 40% vers la ville de North Port par exemple, et de 30% pour ce qui est de la ville de Kissimmee, chacune de ces villes se situant en Floride.

Le soleil, la mer et les conditions de vie idylliques attirent les nouveaux locataires. De plus, le fait qu’il n’y ait pas d’impôts sur le revenu sont des avantages supplémentaires incitant les résidents à s’installer dans l’État Floridien.

Les entreprises suivent les employés

Si une fuite des locataires américains est remarquée, c’est également le cas des grandes entreprises qui se délocalisent. En effet, le fond d’investissement basé à l’origine à New York, Elliott Management Corporation a décidé de déménager vers la Floride son siège social.

Il est évident que cette pandémie a été bénéfique pour la croissance démographique des États du sud. Étant donné que le télétravail a offert l’opportunité aux employés de se diriger vers des banlieues, de plus en plus d’entreprises pensent donc suivre la tendance en profitant de ces opportunités pour développer leur business.

Pour la plupart, que ce soit pour prévoir un éventuel retour à la crise ou pour instaurer un nouveau schéma de travail, délocaliser les bureaux peut être vu comme une assurance pour les prochaines années.

De nouvelles règles dans le marché immobilier aux Etats Unis

règles du marché immobilier américain

Depuis 2019, de nouvelles règles ont été imposées sur le contrôle des loyers pour ce qui est des appartements. Jusqu’à aujourd’hui, l’Oregon a été le premier à se lancer et de nombreux États ont été d’accord de signer cette nouvelle loi comme l’État de New York et la Californie. Ils deviendront alors des zones bleues.

Cette loi va éventuellement même faire pencher d’autres États tels que l’Illinois, le New Jersey, le Minnesota ou encore la Virginie

Pour ce qui est des zones qui refusent d’imposer des réglementations pour le contrôle des loyers, comme la Floride, elles deviendront des zones rouges. Bien entendu, il est évident que les futurs investisseurs immobiliers locatifs n’hésiteront pas une seconde à se diriger vers ces dernières pour réaliser leurs affaires.

Cela peut être positif d’un côté, mais réellement impactant pour les zones bleues. Les résidents souhaitent quitter leur ville. Pour les investisseurs, ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle puisque la vacance locative va augmenter et il y a aura peu de demande pour des biens immobiliers contre beaucoup d’offres.

Les maisons en plein boom immobilier

En raison de la fuite des résidents et locataires américains vers des biens individuels, cela a donc provoqué une augmentation du prix des maisons aux États Unis

Selon le site realtor.com, dans 89% des zones métropolitaines gérées par la NAR (National Association of Realtors), les prix médians des maisons ont augmenté de plus de 10% par rapport à 2020

Pour ce qui est du reste du pays, l’agence a enregistré une hausse du prix de vente médian des maisons de 16,2% en début d’année. Cependant, ce n’est pas ce qui freine les acheteurs désireux d’une vie nouvelle et plus calme.

A cause de la crise, la banque centrale américaine a autorisé une baisse de ses taux d’intérêt afin de pousser les transactions immobilières. Ainsi, pour les résidents ayant conservé leur emploi et qui n’ont pas subi cette pandémie d’un point de vue financier, l’achat d’une maison a donc pu être tout à fait possible.

La NAR a montré que les ventes de maisons en mars ont augmenté de 12% par rapport à l’an dernier. Cependant, le rythme de construction de maison ne suit pas forcément cette tendance. Ainsi, le nombre de maisons à vendre diminue et le stock devient même insuffisant.

Qu’en est-il du futur du marché de l’immobilier aux Etats Unis ?

vue aérienne d'une banlieue aux états unis

Il est vrai que certains résidents américains vont se retrouver dans des situations difficiles à la suite de la crise. Des entreprises risquent de faire faillite posant ainsi des problèmes financiers à de nombreux américains qui devront se séparer de leur logement pour recevoir de l’argent ou pour trouver un espace moins cher. 

Ainsi, des biens immobiliers pourront se retrouver en vente à des prix très bas ou se retrouver en foreclosure ou en short sales. Cela pourra donc créer de réelles opportunités pour les nouveaux acheteurs.

De plus, certains économistes, comme le Real Estate Economic Forecast, prévoient une baisse des prix des maisons dans les prochaines années et une croissance intéressante au cours de l’année

Et vous, pensez-vous investir dans l’immobilier ?

Votez !

0

Oui

Non

Vous souhaitez investir dans un bien ? Vous désirez être accompagné et aidé dans vos démarches ? Vous voulez rencontrer des spécialistes pour répondre à vos interrogations ?

Nos experts de l’immobilier sont là pour vous aider ! Une seule chose à faire, cliquez sur ce lien pour nous contacter, ou réalisez votre propre simulation de projet !

Votre équipe qui vous accompagne dans vos démarches sur le marché immobilier américain,

USA Immobilier  

Benoît Malige
Benoît Malige

Votre spécialiste de l’investissement locatif aux États-Unis, consultant professionnel, expert certifié, qui vous permet de générer des revenus passifs et d’investir sereinement sur le long terme. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter hebdomadaire :
Pas de spam, notifications uniquement sur les actualités, les événements et les opérations d’USA Immobilier.

Vous avez pour projet d’investir aux USA ?

Écrivez-nous, nos équipes vous répondrons dans les plus brefs délais !

fr French
X